16806813_1434916250141194_854338955266947261_n

à 20h

● De l’Expérimental aux films-essais#4 ● projection et dialogue entre Graeme Thomson, Silvia Maglioni et des invités

Graeme Thomson et Silvia Maglioni préfèrent, à l’autarcie d’Hanoun, la polyphonie créatrice élaborée avec leurs acteurs et collaborateurs. DISAPPEAR ONE fait le « récit » d’une traversée transatlantique de la troupe de théâtre de l’Oklahoma. Ce théâtre sans directeur est une machine totale de contrôle, un système invisible qui englobe toutes les vies comme ce bateau au milieu de l’océan où chaque actant promeut une vision tranversale et transdisciplinaire de la « situation ». Le film-essai a beaucoup évolué et dans des directions très variées depuis les propositions plastiques et épistémologiques de Marcel Hanoun.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬PROGRAMME▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

☞ DISAPPEAR ONE, de Silvia Maglioni & Graeme Thomson (France, 2015, 117′, HDV)

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬À PROPOS DU CYCLE▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

En 1974, le théoricien britannique Peter Wollen souhaitait qu’une jonction s’opère entre les « deux avant-gardes », l’américaine issue des coopératives (Mekas, Snow, Sharits, Brakhage) et l’européenne à vocation essayiste (Godard, Straub, Marker, Farocki). Cette hybridation entre traditions artistiques, genres, supports est un geste programmatique fort depuis vingt ans au Jeu de Paume par exemple où se sont croisés Artavazd Pelechian, Jean-Luc Godard, Alain Fleischer, Yoko Ono, Serguei Paradjanov, Boris Lehman, Patrick Bokanowski entre autres. En feuilletant notre catalogue et certaines de nos programmations, nous avons souhaité faire un bref état des lieux subjectif de ces tendances.

Cycle proposé par Raphaël Bassan, critique et historien spécialiste du cinéma expérimental.

Tarifs

  • Tarif unique 6.5 €
  • Carte UGC et Gaumont Non acceptées