Capture-décran-2015-10-08-12.43

Jeudi 25 mai à 20h

LES RENDEZ-VOUS DE LA MORT JOYEUSE N°12

CUTTER’S WAY (1981) de Yvan Passer

+ FILM SURPRISE

Pot offert à l’issu de la séance

CUTTER’S WAY

Réalisé par Yvan Passer

Etats-Unis | 1981 | 01h49 | VOSTFR

Avec: Jeff Bridges, John Heard, Lisa Eichhorn…

Une nuit, Richard Bone (Jeff Bridges), un vendeur de bateaux désabusé, assiste à une scène criminelle et croit reconnaître plus tard l’assassin lors d’un défilé, mais il est rapidement lui-même soupçonné. Alex Cutter (John Heard), vétéran du Vietnam, est une tête brûlée qui, grâce à l’enquête policière impliquant son ami Bone, va en profiter pour se venger d’une Amérique injuste et hypocrite, incarnée par J.J. Cord, le magnat de Los Angeles… Cutter va enfin avoir un rôle déterminant à jouer !

« Né en 1933, Ivan Passer est l’un des principaux chefs de file de la Nouvelle Vague tchécoslovaque. Il coécrit Les Amours d’un blonde (1965) et Au feu des pompiers ! (1967) de son ami Milos Forman et réalise son premier long en 1965, Eclairage intime, qui voit le triomphe précoce de l’humour et de la poésie de son auteur. Après la répression du printemps de Prague en 1968, Passer s’exile aux Etats-Unis où il poursuit une carrière hétéroclite. Ses meilleurs films américains sont Born to Win (1971) et Cutter’s Way (1981), paradoxalement les plus sombres dans une filmographie qui privilégie la comédie et la satire (La Loi et la Pagaille, Creator…) » (Olivier Père)

« L’une des raisons qui m’ont poussé à accepter de faire ce film est que j’avais l’impression de parfaitement connaître le personnage de Cutter. Après la guerre, j’ai vu des gens qui revenaient de camps de concentration ; ils étaient physiquement et moralement ravagés, contaminés par la violence. Ils sont devenus violents à leur tour. C’est cela que j’ai voulu montrer dans Cutter’s Way. Ce film traite de la paranoïa et du comportement irrationnel provoqués par la violence chez les victimes et les personnes opprimées. » (Ivan Passer)

« De ces films que j’ai vu très jeune, il est l’un de ceux que je n’ai jamais oubliés. Je l’ai toujours gardé à l’esprit pour une raison très simple : sa révolte. » (Carte blanche à Albert Serra, Programme du Centre George Pompidou, avril-mai 2013)

 

« Les Rendez-vous de la Mort Joyeuse » est une programmation régulière qui a pour mission de défendre des films rares, mésestimés, sous-estimés ou occultés de l’histoire du cinéma, bien que de qualités inventives et audacieuses. Le fil conducteur se renouvellera d’un film à l’autre afin de sensibiliser le spectateur à tous les corps de métier du cinéma, mais aussi aux facteurs constitutifs liés à la fabrication du film, à sa réception critique (journalistique), voire à son analyse esthétique (universitaire ou amateur).

 

Tarifs

  • Plein tarif 8 €
  • Tarif réduit 6.5 €
  • Tarif - 15 ans 5 €
  • Carte UGC et Gaumont Acceptées