Réalisé par Rayhana

France, Grece, Algérie | 2017 | 01h30 | VOST FR

Avec Hiam Abbass, Fadila Belkebla, Nadia Kaci

 
Au cœur du hammam loin du regard accusateur des hommes, mères, amantes, vierges ou exaltées islamistes, des fesses et des foulards de Dieu se confrontent, s’interpellent entre fous rires, pleurs et colères, bible et coran… avant le sifflement d’un poignard et le silence de Dieu.

Critiques

 Le Figaro
par La Rédaction
Les femmes vont et viennent telles que la réalité les dessine. La caméra les cadre avec empathie, en groupe, seules. Ce que réussit Rayhana avec ce film maîtrisé, c’est à suggérer la menace qui plane.

Le Nouvel Observateur
par François Forestier
Il y a, dans le film de Rayhana, un parfum de liberté. C’est la version politique de « Femmes » (1939), de George Cukor, célèbre film dans lequel une quinzaine de bonnes femmes se croisaient dans un institut de beauté. C’était fielleux et ironique. Chez Rayhana, c’est vif et tranchant.

L’Humanité
par Sophie Joubert
Porté par une formidable distribution (Biyouna, Fadila Belkebla, Lina Soualem, Maymouna…), À mon âge je me cache encore pour fumer puise aux sources de la tragédie antique pour rappeler que, dans les périodes de régression, le corps des femmes est toujours la première cible des obscurantistes.