Réalisé par Davy Chou

France, Cambodge | Drame | 2016 | 01h43 | VOST FR

Avec Sobon Nuon, Cheanick Nov, Madeza Chhem

Diamond Island est une île sur les rives de Phnom Penh transformée par des promoteurs immobiliers pour en faire le symbole du Cambodge du futur, un paradis ultra-moderne pour les riches.

Bora a 18 ans et, comme de nombreux jeunes originaires des campagnes, il quitte son village natal pour travailler sur ce vaste chantier. C’est là qu’il se lie d’amitié avec d’autres ouvriers de son âge, jusqu’à ce qu’il retrouve son frère aîné, le charismatique Solei, disparu cinq ans plus tôt. Solei lui ouvre alors les portes d’un monde excitant, celui d’une jeunesse urbaine et favorisée, ses filles, ses nuits et ses illusions.

Critiques

Culturopoing.com
par Benjamin Cocquenet
« Diamond Isand » (…) irise les corps dans un magnifique écrin pop, dissout les aspirations de sa jeunesse dans le scintillement d’un luxe fallacieux. Diamond Island est un film de lux sur un monde de luxe. Ou l’inverse.

Positif
par Vincent Thabourey
L’artificialité plastique de son cinéma nous invite, telle une Alice en version pop, à l’accompagner sans retenue dans cette chute vers un ailleurs dangereusement séduisant.

Les Inrockuptibles
par Serge Kaganski
Si le contexte socio-politique assure de solides fondations à son film, Davy Chou s’en élève avec une facilité incroyable pour aller tutoyer des sommets de poésie électrique et de mélancolie insidieuse.

Cahiers du Cinéma
par Gaspard Nectoux
L’empreinte enivrante que laisse le film est celle du flottement qu’installe sa mise en scène, qui gomme tout ce qui pourrait être un tour de force scénaristique ou dramatique pour rendre presque invisible le passage d’un état, d’un lieu, ou d’un régime à un autre.

Télérama
par Jacques Morice
Entre ivresse et spleen, réussites et rendez-vous manqués, Davy Chou sait représenter le temps qui passe trop vite ou pas assez pour une jeunesse qui a déjà le sentiment de vieillir.