Réalisé par Jim Jarmusch

USA | Documentaire | 2017 | 01h48 | VOST FR

Avec Iggy Pop, Ron Asheton, Scott Asheton

Apparu pour la première fois à Ann Arbor, Michigan, au cours d’une révolution contre-culturelle, le style de rock’n’roll puissant et agressif des Stooges a fait l’effet d’une bombe dans le paysage musical de la fin des années 60. Soufflant le public avec un mélange de rock, de blues, de R&B et de free jazz, le groupe au sein duquel débute Iggy Pop posa les fondations de ce que l’on appellerait plus tard le punk et le rock alternatif. Gimme Danger, le nouveau film de Jim Jarmusch, retrace l’épopée des Stooges, l’un des plus grands groupes de rock de tous les temps.
Gimme Danger présente le contexte dans lequel les Stooges ont émergé musicalement, culturellement, politiquement, historiquement et retrace leurs aventures et mésaventures en montrant leurs inspirations et les raisons de leurs premiers défis commerciaux, jusqu’à leur arrivée au Panthéon du rock.

Critiques

Critikat.com
par Florian Guignandon
La réussite est complète lorsque l’on constate finalement qu’au terme du film, le cinéaste s’efface pour nous laisser méditatif face à ce mystère né de l’alchimie entre un son de guitare sale comme un trottoir, une ligne de basse obsédante, des roulements de batterie tribaux, et une voix de possédé.

Télérama
par Jacques Morice
« Gimme Danger » est un exercice d’admiration modeste — on sent que Jarmusch veut s’effacer. Néanmoins, il décrit bien le statut particulier de ce groupe pionnier, à la fois maudit et mythique.

Positif
par Hubert Niogret
Ce document (…) se laisse voir avec intérêt pour son information, sa nostalgie, et avec le plaisir de replonger dans un courant musical, à travers un film construit et soucieux de son efficacité.

Cahiers du Cinéma
par Joachim Lepastier
Gimme Danger forme avec Paterson un manifeste Janus de l’imprégnation créatrice, quelque chose comme une réconciliation de la déambulation et de l’éructation : calm & furious.

L’Humanité
par Dominique Widemann
L’aventure sera semée d’anecdotes et d’une masse d’archives parfois destinées à les approfondir jusqu’à la source. A d’autres moments, elles surgissent comme des ajouts illustratifs pleins d’esprit.