Réalisé par Emmanuel Finkiel

France | Drame | 2018 | 02h06 | VF

Avec Mélanie Thierry, Benoît Magimel, Benjamin Biolay

 
Juin 1944, la France est toujours sous l’Occupation allemande. L’écrivain Robert Antelme, figure majeure de la Résistance, est arrêté et déporté. Sa jeune épouse Marguerite, écrivain et résistante, est tiraillée par l’angoisse de ne pas avoir de ses nouvelles et sa liaison secrète avec son camarade Dyonis. Elle rencontre un agent français de la Gestapo, Rabier, et, prête à tout pour retrouver son mari, se met à l’épreuve d’une relation ambiguë avec cet homme trouble, seul à pouvoir l’aider. La fin de la guerre et le retour des camps annoncent à Marguerite le début d’une insoutenable attente, une agonie lente et silencieuse au milieu du chaos de la Libération de Paris.

Critiques

L’Humanité
par Sophie Joubert
Faisant le lien avec l’ensemble de son œuvre, Emmanuel Finkiel signe un grand film sur l’absence dont on ne guérit jamais.

Libération
par Anne Diatkine
Dans cette superbe adaptation du roman autobiographique de l’écrivaine, Emmanuel Finkiel recrée l’atmosphère inquiète de la Libération de Paris.

Positif
par Jean-Loup Bourget
Emmanuel Finkiel adapte ce récit d’une manière qu’on pourrait qualifier de tout à fait durassienne, dans le sens où elle est aussi fidèle que libre, et en dernière analyse le phagocyte et se l’approprie.

Télérama
par Samuel Douhaire
L’adaptation d’Emmanuel Finkiel est exemplaire.

Le Monde
par Thomas Sotinel
Emmanuel Finkiel restitue avec délicatesse les écrits de Marguerite Duras sur l’Occupation et la Libération.

Les Inrockuptibles
par Serge Kaganski
Finkiel réussit l’essentiel : honorer Marguerite D. (la personne et l’écrivaine) sans excès hagiographique tout en ouvrant son œuvre à un public qui ne la connaît pas. Superbe, forcément superbe.