Réalisé par Modi Barry, Cédric Ido

France | Comédie dramatique | 2017 | 01h17 | VF

Avec Jacky Ido, Tatiana Rojo, Jean-Baptiste Anoumon

 
Paris, station Château d’Eau. Charles est le chef d’un groupe de rabatteurs employés par les salons de coiffure afro du quartier. Charismatique, Charles règne sur son bout de trottoir où on le surnomme le « Prince ». Il est même sur le point de s’installer à son compte et de racheter le salon d’un barbier kurde dont les affaires périclitent. Mais un service rendu à un ami jaloux et l’ascension sur le boulevard d’un jeune rival aux méthodes plus agressives vont l’entraîner dans une dangereuse spirale dont ses rêves, sa réputation et sa garde-robe ne sortiront pas indemnes.

Critiques

L’Humanité
par Vincent Ostria
L’intrigue, succincte, est transcendée par un formidable travail documentaire. On en regrette presque que le film ne se contente pas d’enregistrer la réalité brute de ce miniquartier africain avec ses lois et ses conflits. De toute façon, belle initiative que cette description chaleureuse d’une réalité concrète de la rue parisienne. 

Le Figaro
par La Rédaction
Ce premier film est assez brouillon, écrit à la diable, mais il a le charme du primesaut et traduit le désordre régnant, aux limites de la légalité. 

Les Inrockuptibles
par Serge Kaganski
La Vie de château n’est certes pas un chef-d’œuvre moulé dans le bronze. C’est une comédie de quartier sympathique et bien sentie, réglée sur un tempo cool, prenant le temps de regarder attentivement un pan de réalité urbaine peu vu dans le cinéma français

Télérama
par Cécile Mury
Magouilles, jalousies, quiproquos, intrigues florentines entre deux bacs à shampooing, si ce tableau vif d’un petit monde pittoresque souffre de certaines maladresses, il ne manque ni de sève ni de personnages attachants, dominés par le charisme à la Idriss Elba de l’interprète principal (…).