Réalisé par Tarik Saleh

Suède, Allemagne, Danermark | Policier | Thriller | 2017 | 01h51 | VOST FR

Avec Memento Films Distribution

Le Caire, janvier 2011, quelques jours avant le début de la révolution. Une jeune chanteuse est assassinée dans une chambre d’un des grands hôtels de la ville. Noureddine, inspecteur revêche chargé de l’enquête, réalise au fil de ses investigations que les coupables pourraient bien être liés à la garde rapprochée du président Moubarak.

Critiques

Les Inrockuptibles
par Serge Kaganski
L’essentiel, c’est le talent et l’inspiration de Tarik Saleh pour transcender ce matériau réaliste, renouveler ses codes, en s’échappant dès qu’il le peut des clous de l’enquête de son flic pour se laisser porter par les vents d’une balade cinématographique sensualiste et sensorielle.

Le Monde
par Jean-François Rauger
A travers un polar efficace et passionnant, Tarik Saleh dénonce une société faisandée, gangrénée par la corruption à tous les niveaux.

Le Nouvel Observateur
par François Forestier
Tarik Saleh, ex-graffeur né en Suède, ex-éditeur d’une revue, auteur de documentaires sur Che Guevara et sur Guantánamo, réalisateur d’un dessin animé (« Metropia ») et d’un polar (« Tommy »), a un regard aigu, une façon rageuse de suggérer l’émiettement social, la détérioration de la simple morale.

L’Humanité
par Vincent Ostria
Un film noir remarquablement agencé, et de surcroît haletant, avec une gradation dans la noirceur (le héros est un ripou plutôt intègre dans son genre).

Libération
par Elisabeth Franck-Dumas
La dernière image, saisie par une caméra s’envolant au-dessus la foule scandant «Liberté», a ainsi quelque chose d’explicitement reconstruit, de fabriqué, poursuivant jusqu’aux ultimes instants le pessimisme du film.

Télérama
par Samuel Douhaire
Le personnage est magnifique et son interprète, Fares Fares, grand échalas au visage taillé à la serpe, étonnant…