Réalisé par Sean Baker

USA | Drame | 2017 | 01h51 | VOST FR

Avec Brooklynn Prince, Bria Vinaite, Willem Dafoe

Moonee a 6 ans et un sacré caractère.
Lâchée en toute liberté dans un motel de la banlieue de Disney world, elle y fait les 400 coups avec sa petite bande de gamins insolents.
Ses incartades ne semblent  pas trop inquiéter Halley, sa très jeune mère. 
En situation précaire comme tous les habitants du motel, celle-ci est en effet trop concentrée sur des plans plus ou moins honnêtes pour assurer leur quotidien…

Critiques

Critikat.com
par Adrien Dénouette
Ce programme de réenchantement par l’hystérie, sous l’angle d’un idéal anarchique, c’est l’une des définitions possibles de l’enfance. Pas n’importe laquelle : précisément celle de la liberté intégrale qui, de Tom Sawyer à la vibrionnante Moonee de ce « The Florida Project », occupe tous les vides du terrain de jeu pour ne pas rimer avec abandon.

Culturopoing.com
par Pierre Guiho
Filmant un quotidien sans perspective détourné par le sentiment d’éternité d’enfants virevoltants et mal élevés, Sean Baker construit un récit vif, souvent drôle et profondément attachant qui s’assemble par collages successifs jusqu’à son final lumineux.

Le Monde
par Isabelle Régnier
En adoptant ainsi le point de vue de ses jeunes personnages, Sean Baker s’interdit d’en juger aucun, et c’est là la beauté du film.

Télérama
par Cécile Mury
Rares sont les films qui captent aussi bien l’énergie volatile, la spontanéité crue de I’enfance, la toute puissance de son imaginaire.

Positif
par Grégory Valens
[un] tableau sincère et touchant des laissés-pour-compte du rêve américain.

L’Humanité
par Dominique Widemann
Le réalisme de Sean Baker n’élude rien. A force d attention et de fantaisie, il déjoue tous les pièges de la complaisance.

Les Inrockuptibles
par Théo Ribeton
Un cocktail enragé de Floride, de chaos white trash, de Disney et de féminité guerrière, duquel se dégage un entêtant parfum d’apocalypse imminente.