Réalisé par Ruben Östlund

Suède, Allemagne, Danemarque | Comédie dramatique | 2017 | 02h22 | VOST FR

Avec Claes Bang, Elisabeth Moss, Dominic West

Palme d’or au Festival de Cannes 2017

Christian est un père divorcé qui aime consacrer du temps à ses deux enfants. Conservateur apprécié d’un musée d’art contemporain, il fait aussi partie de ces gens qui roulent en voiture électrique et soutiennent les grandes causes humanitaires. Il prépare sa prochaine exposition, intitulée « The Square », autour d’une installation incitant les visiteurs à l’altruisme et leur rappelant leur devoir à l’égard de leurs prochains. Mais il est parfois difficile de vivre en accord avec ses valeurs : quand Christian se fait voler son téléphone portable, sa réaction ne l’honore guère… Au même moment, l’agence de communication du musée lance une campagne surprenante pour The Square : l’accueil est totalement inattendu et plonge Christian dans une crise existentielle.

Critiques

Positif
par Alain Masson
Cette nouvelle fable réjouissante vise ainsi la cible favorite de cet auteur scandinave émule de Buñuel : la bourgeoisie (dont il est issu) et à travers elle, bien sûr, les ambiguïtés du fameux « modèle suédois ». Sauf qu’elle le fait d’une manière plus ample qu’auparavant. Ici, Ruben Östlund repousse en effet les limites de la performance artistique… comme celles de la morale. C’est dire si « The Square » est percutant (…).

Télérama
par Guillemette Odicino
Quelle mise en scène brillante ! Chaque plan est une composition rigoureuse jouant sur le champ et le hors-champ, où le cinéaste suédois explore les rapports tendus entre nature et culture, entre dominants et dominés.

Le Figaro
par Eric Neuhoff
The Square, qui fait semblant de régler son compte à l’art contemporain, est un jeu de massacre tout-terrain. L’homme moderne, avec sa bonne conscience, en sort crucifié, éviscéré. Le spectacle est réjouissant.